Recommandations

Recommandations Françaises
0

Ces nouvelles recommandations sont beaucoup plus précises que celles de 1997 et insistent particulièrement sur la sécurité du patient, en précisant notamment ce qui dépend de la structure et la part de responsabilité du cardiologue. Elles s’appliquent bien entendu aussi à la mesure des gaz expirés, aux tests d’effort pratiqués en médecine nucléaire et aux échocardiogrammes d’effort.

Recommandations ESC
0

Ces recommandations ont été présentées durant le congrès de l’ESC en septembre 2015, elles sont publiées dans l’European Heart Journal et sur le site de l’ESC (www.escardio.org). Les recommandations précédentes dataient de 2009. Les raisons pour lesquelles l’ESC a souhaité actualiser ses recommandations sont la publication de plusieurs grandes séries sur l’endocardite infectieuse (dont le premier essai randomisé sur le bénéfice de la chirurgie), des progrès importants en matière d’imagerie, notamment d’imagerie nucléaire, et les discordances entre les divers textes de recommandations. En outre, la nécessité d’une approche collaborative, par l’“équipe EI”, est développée dans ces nouvelles recommandations.

Recommandations ESC
0

Si, dans l’ensemble, les nouvelles recommandations de la Société européenne de Cardiologie reprennent les éléments les plus classiques des recommandations déjà existants sur les cardiomyopathies hypertrophiques sarcomériques, la grande nouveauté réside dans le fait de ne pas avoir limité les cardiomyopathies à la seule cardiomyopathie hypertrophique septale asymétrique mais d’avoir élargi à toutes les cardiomyopathies hypertrophiques.
Pour aider le clinicien confronté à une telle cardiomyopathie, les auteurs proposent des tableaux très complets reprenant l’ensemble des signes spécifiques de chacune d’entre elles. Concernant le pronostic de la mort subite, ils recommandent de calculer un risque à partir d’une formule assez complexe, maintenant disponible en ligne sur le site de la société européenne (http://www.doc2do.com/hcm/webHCM.html).
Sur le plan thérapeutique, les experts font une large place au traitement de l’obstacle sous-aortique et resituent la stimulation ventriculaire à sa juste place. Une partie génétique permet de comprendre qui et comment génotyper, et des indications claires et compréhensibles sont enfin données pour les enquêtes familiales.

Metabolisme
0

Plusieurs nouvelles recommandations ont été publiées aux États-Unis en fin d’année 2013, dont l’une pour la prise en charge du cholestérol plasmatique et une autre pour la prise en charge de la pression artérielle. Leurs contenus ont été très commentés, voire critiqués, car ils sont assez différents de ceux des recommandations précédentes et/ou de recommandations émises dans la même période par d’autres sociétés savantes et/ou agences de santé.

Insuffisance coronaire
0

Ces recommandations, avec trois autres, ont été publiées durant le congrès de l’American Heart Association, en novembre 2013 (Goff DC. 2013 ACC/AHA Guideline on the assessment of cardiovascular risk. J Am Coll Cardiol, 2013 Nov. 12 ou Circulation, 2013 Nov. 12). Le processus d’élaboration des présentes recommandations est nouveau (voir l’article sur ce sujet dans ce numéro).

Recommandations ACC/AHA
0

Ces recommandations, avec trois autres, ont été publiées durant le congrès de l’American Heart Association, en novembre 2013 (Stone NJ. Guidelines on the treatment of blood cholesterol to reduce atherosclerotic cardiovascular risk in adults. J Am Coll Cardiol, 2013 Nov 7 ou Circulation, 2013 Nov 12).

Metabolisme
0

Ces recommandations, avec trois autres, ont été publiées durant le congrès de l’American Heart Association, en novembre 2013
(Eckel RH. 2013 AHA/ACC Guideline on lifestyle management to reduce cardiovascular risk. J Am Coll Cardiol, 2013 Nov. 7 ou Circulation, 2013 Nov. 12). Le processus d’élaboration des présentes recommandations est nouveau (voir l’article sur ce sujet dans ce numéro).

1 2 3 5