Recommandations ESC

Recommandations ESC
0

L’insuffisance mitrale (IM) secondaire (ou fonctionnelle) est fréquente dans l’insuffisance cardiaque (IC) chronique avec fraction d’éjection du ventricule gauche réduite, du fait d’un remodelage du ventricule gauche qui empêche la coaptation des feuillets valvulaires. L’IM secondaire contribue à la progression des symptômes et des signes d’IC, et aggrave le pronostic.

Recommandations ESC
0

Consensus du groupe thrombose, de l’Association européenne des interventions cardiovasculaires percutanées (EAPCI, European Association of Percutaneous Cardiovascular Interventions) et du conseil sur les valvulopathies de la Société européenne de cardiologie
Ce document a été publié en juin 2021 (https://academic.oup.com/eurheartj/article/42/23/2265/ 6210683).

Recommandations ESC
0

Ces recommandations ont été publiées en septembre 2020 (academic.oup.com/eurheartj/advance-article/doi/10.1093/eurheartj/ehaa605/5898937).
Les recommandations sur l’activité physique et les critères permettant la pratique d’un sport chez des athlètes de compétition qui ont une MCV ont originellement été publiées par le groupe de cardiologie du sport de l’ESC en 2005. Certains aspects ont été mis à jour en 2018 et 2019. Le but principal de ces recommandations était de minimiser le risque d’événement chez les athlètes très entraînés.
Cependant, la plupart des personnes qui ont une activité physique la pratiquent comme une activité de loisir. Étant donné ses multiples bénéfices sur le système CV, l’activité physique doit être encouragée chez toutes les personnes qui ont des FDRCV ou une MCV. Bien que rarement, il est connu que l’activité physique peut aussi, paradoxalement, déclencher une MSC, en particulier chez les personnes sédentaires ou qui ont une MCV avancée. La prescription d’activité physique doit prendre en considération divers facteurs dont le statut symptomatique, la MCV sous-jacente, les autres comorbidités et la présence de marqueurs de risque établis de futurs événements.

Recommandations ESC
0

Ces recommandations ont été publiées en juin 2020 [Unger T, Borghi C, Charchar F et al. 2020 International Society of Hypertension Global Hypertension Practice Guidelines. Hypertension, 2020;75:1334-1357 ou J Hypertens, 2020;38:982-1004]. Les soins sont “optimaux” lorsqu’ils correspondent à la norme, basée sur des preuves. Ils sont “essentiels” lorsque les soins optimaux ne sont pas possibles.

1 2 3 7