Quoi de neuf en hypertension ?

0

Dans les nouveaux indicateurs du Rosp, un seul concerne le suivi des hypertendus

Le dispositif de rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp) a été reconduit avec pour but la “prévention du risque cardiovasculaire” et un seul concerne les patients hypertendus. Ce dispositif en place depuis 2011 est, selon les termes de l’Assurance Maladie, “une rémunération complémentaire qui a pour objectif d’encourager les médecins libéraux à améliorer la prise en charge des malades chroniques mais aussi à favoriser des prescriptions plus pertinentes et efficientes au service de la qualité et de la maîtrise des dépenses”. La rémunération sur objectifs de santé publique versée en 2016 à des médecins généralistes a été en moyenne de 6 619 e et de 2 277 e pour les cardiologues.

Pour les médecins généralistes, 3 indicateurs de pratique clinique sur 24 étaient jusqu’en 2017, en rapport avec la prise en charge des hypertendus : la part de prescriptions d’antihypertenseurs disposant d’un générique, la part des inhibiteurs d’enzyme de conversion (IEC) sur l’ensemble des prescriptions des IEC/AA2, et la déclaration du pourcentage des patients traités avec une PA ≤ 140/90 mmHg. Fin 2016, ces indicateurs étaient respectivement à 83 % (pour les génériques), à 44 % (pour les IEC) et à 87 % (pour l’objectif tensionnel). Pour les cardiologues, 3 sur 7 étaient en rapport avec la prise en charge des hypertendus : pourcentage de patients sous trithérapie antihypertensive dont un diurétique, pourcentage de patients sous trithérapie antihypertensive ayant bénéficié d’au moins un dosage de la créatininémie et de la kaliémie dans l’année, et pourcentage de boîtes d’antihypertenseurs prescrites dans le répertoire des génériques. Fin 2016, ces indicateurs étaient respectivement à 68 % (pour les trithérapies adéquates), à 89 %
(pour le dosage de la kaliémie) et à 85 % (pour les génériques).

À partir de 2017, le dispositif du Rosp a été négocié et reconduit dans le cadre de la convention médicale[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, PARIS

Laisser un commentaire