Auteur Girerd X.

Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, PARIS

Hypertension artérielle
0

Prévention par les antihypertenseurs : les preuves de la méta-analyse du Pr Zanchetti

La recherche pharmacologique dans le domaine du traitement de l’HTA est au point mort depuis quelques années et aucune classe pharmacologique nouvelle n’est annoncée à moyen terme. Faute de nouvelles grandes études de morbi-mortalité évaluant de nouvelles classes d’antihypertenseurs, des méta-analyses sont effectuées, incluant les essais réalisés au cours des deux dernières décennies et ayant testé les cinq classes pharmacologiques majeures. Le Pr Alberto Zanchetti, expert incontesté des essais de l’HTA depuis 30 ans, a publié en 2015 cinq méta-analyses ayant pour but de répondre à des questions de pratique quotidienne :
– Quelles complications sont prévenues par la baisse de la PA chez l’hypertendu [1] ?
– Quel objectif de PA chez l’hypertendu traité [2] ?
– Les bénéfices de la baisse de PA sont-ils dépendants du risque cardiovasculaire [3] ?
– La prévention des complications est elle différente selon la classe pharmacologique [4, 5] ?

L’Année cardiologique 2014
0

Comparaison des recommandations ESH/ESC, JNC 8 et SFHTA pour la prise en charge de l’HTA.

Au cours de la dernière année, plusieurs mises à jour des recommandations sur la prise en charge de l’HTA ont été pu-bliées. Les instances qui ont réalisé ces travaux ont été des sociétés savantes ou des groupes d’experts. En France, la HAS qui avait annoncé en 2011 la mise en place d’un groupe de travail pour la mise à jour des recommandations ne l’a pas fait, la principale raison a été -l’impossibilité de constituer un groupe de professionnels ayant une vrai expertise mais n’ayant pas de “conflits d’intérêts” selon les règles actuelles. Pour palier à cette situation de blocage, la Société Française d’HTA a réalisé un travail d’expertise selon les règles reconnues pour la rédaction d’une recommandation conduisant à la publication de “recommandations pour la prise en charge de l’HTA de l’adulte” [1].

European society of hypertension 2013
0

Recommandation sur la prise en charge de l’HTA de l’adulte publiée par la SFHTA en 2013
En France, la recommandation pour l’HTA publiée par l’HAS en 2005 a été suspendue en 2011 pour des raisons réglementaires, mais le collège de la HAS n’a pas su réunir un groupe de travail pour rédiger un nouveau texte. La mise à jour de ce texte étant indispensable au vu des nombreuses données scientifiques obtenues au cours des dernières années, la Société française d’HTA a réalisé un travail d’expertise selon les règles reconnues pour la rédaction d’une recommandation conduisant à la publication de “Recommandations pour la prise en charge de l’HTA de l’adulte” [1]. Ce texte a été conçu pour être utile à la pratique, dans une forme synthétique afin de permettre sa bonne lisibilité. Ces recommandations -comportent 15 conseils à appliquer au cours de trois périodes observées dans le suivi d’un hypertendu.

Hypertension artérielle
0

Le non-contrôle tensionnel chez les hypertendus traités touche en France un hypertendu sur deux
Les données chiffrées concernant le nombre d’hypertendus en situation d’HTA résistante, c’est-à-dire qui ne sont pas contrôlés lorsque les moyens thérapeutiques usuels sont utilisés, ne sont pas bien connues, en particulier des autorités sanitaires en France. Cette situation est la conséquence de la pauvreté des données épidémiologiques concernant la population des sujets traités pour une hypertension artérielle en France, mais aussi de la difficulté de définir la situation de “l’HTA résistante”.

Hypertension artérielle
0

Dans cet article consacré aux progrès et avancées de l’année 2010, nous vous proposons les points forts suivants : La dénervation du nerf sympathique rénal chez les hypertendus non contrôlés par une multithérapie apporte des bénéfices, mais ce traitement nécessite une évaluation plus poussée avant sa généralisation.
La variabilité intervisite : un nouvel aspect de la variabilité de la pression artérielle. Les essais thérapeutiques font reconsidérer les objectifs tensionnels à atteindre chez le diabétique. Amélioration du suivi des hypertendus traités par l’usage de l’automesure tensionnelle.

Hypertension artérielle
1

Dans ce nouveau monde basé sur le partage instantané des connaissances par le plus grand nombre, les nouveautés dans la prise en charge de l’HTA n’ont pas été sur le devant de la scène au cours de l’année 2010. Pourtant, si l’on compare nos pratiques médicales dans le domaine de l’HTA à celles d’il y a moins d’une décennie, force est de constater que des changements significatifs se sont produits.

Cas cliniques
0

M. H. a 62 ans, il pèse 82 kg pour 1,67 m. Il vient de prendre sa retraite et consulte régulièrement à la fois pour des conseils diététiques afin de perdre du poids et pour un eczéma chronique. Depuis 3 mois, il a été mis en évidence des chiffres tensionnels à 160/90 mmHg en moyenne à 3 consultations consécutives. Sa pression artérielle usuelle lors des consultations de contrôle était de l’ordre de 140/90 mmHg.
Il a arrêté de fumer depuis 6 mois. Son père a présenté un infarctus du myocarde à 52 ans. Son bilan biologique
montre pour l’essentiel : une glycémie à 1,13 g/L, un LDL-cholestérol calculé à 1,32 g/L et une
créatininémie à 11,4 mg/L.