Quoi de neuf en rythmologie et stimulation ?

0

Chaque année déverse une quantité très importante d’informations médicales, en particulier en cardiologie et en rythmologie. En trier les éléments les plus importants est forcément une activité subjective. Nous avons essayé de choisir les communications et les publications qui nous semblent devoir impacter notre pratique quotidienne très rapidement ou à moyen terme. Compte tenu de leur importance épidémiologique, ce “digest” sera très orienté sur la fibrillation atriale et la mort subite.

Fibrillation atriale et tachycardie supraventriculaire

1. Épidémiologie et facteurs de risque de la FA

La fibrillation atriale (FA) est déjà connue comme le trouble du rythme le plus fréquent mais sa prévalence reste cependant encore sous-estimée. L’étude REVEAL AF, présentée lors du congrès de la Heart Rhythm Society (HRS) cette année, avait pour objectif de quantifier l’incidence de la FA chez des patients ayant des facteurs de risque de FA et d’AVC. Ces patients avaient un moniteur cardiaque implantable (type Reveal, Medtronic) pendant 18 à 30 mois. Plus du quart (29,3 %) d’entre eux (n = 385, âge moyen > 70 ans) a eu au moins 1 épisode de FA de plus de 6 minutes au cours de 18 mois de suivi. Cette incidence n’était que de 6,2 % après 30 jours de monitoring, soulignant la faible sensibilité d’une surveillance limitée à 30 jours [1]. Cette étude montre que si l’on veut vraiment “traquer” ou éliminer la présence de FA, il faut prévoir une surveillance[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

MCU-PH, Paris Cardiologie - Hôpital Lariboisière

Laisser un commentaire