Quand opérer une insuffisance mitrale primaire sévère asymptomatique ?

0

L’insuffisance mitrale (IM) peut être découverte fortuitement à l’auscultation ou lors d’une échocardiographie réalisée dans un autre contexte chez un patient asymptomatique. Il n’est ainsi pas rare d’être confronté en pratique clinique à des patients porteurs d’une IM importante sans le moindre symptôme. Il s’agit dans l’immense majorité des cas d’IM organiques (appelées maintenant primaires) qui correspondent à une maladie de l’appareil valvulaire ou sous-valvulaire.La cause la plus fréquente dans les pays occidentaux est le prolapsus valvulaire mitral (PVM), associé ou non à une rupture de cordage (fig. 1). Ainsi, la plupart des données sur lesquelles sont bâties les recommandations sont issues de cohortes de PVM. Les IM secondaires sévères accompagnant une dysfonction systolique et/ou diastolique du ventricule gauche sont, dans l’immense majorité des cas, symptomatiques et ne seront pas traitées ici.Nous allons discuter dans cet article[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Service de Cardiologie, CHU AMIENS.

Service de Cardiologie, Centre des valvulopathies, Groupement des hôpitaux de l’Institut catholique de Lille, Hôpital Saint-Philibert, Lille.

Laisser un commentaire