Quoi de neuf en insuffisance cardiaque ?

0

L’insuffisance cardiaque est une pathologie aux multiples visages. Ainsi, en l’absence cette année de grands essais thérapeutiques positifs, les progrès portent sur la prise en charge de sa complication rythmique la plus fréquente, la fibrillation atriale, et de ses comorbidités, carence martiale et diabète. En revanche, le traitement de ses formes à fraction d’éjection préservée et aiguë reste toujours en échec.

La bendopnée : nouveau symptôme d’insuffisance cardiaque

Bien que la première description d’une insuffisance cardiaque remonte au papyrus Ebers, un nouveau symptôme a été récemment rapporté [1, 2] : la bendopnée, définie par la survenue d’une dyspnée en antéflexion, typiquement lorsque le patient se chausse, et secondaire à une augmentation des pressions de remplissage. à l’heure où le dosage des peptides natriurétiques de type B et l’échocardiographie Doppler ont tendance à prendre le pas sur la clinique, il est réconfortant d’enrichir notre champ sémiologique !

Ainsi, si la dyspnée d’effort demeure le symptôme le plus fréquent dans l’insuffisance cardiaque et sa classification par le score de la NYHA une aide précieuse pour nos décisions thérapeutiques, son caractère non spécifique doit conduire à la recherche de symptômes plus spécifiques, traduisant une augmentation[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fédération des Services de Cardiologie, CHU Toulouse-Rangueil, Toulouse. Inserm, U858, Toulouse.

Laisser un commentaire