Du SARS-CoV-2 à la COVID-19 en passant par le coronavirus : le cardiologue, l’infectiologie et la sémantique

0

“Il y a interaction entre langage et pensée. Un langage organisé agit sur l’organisation de la pensée,
et une pensée organisée agit sur l’organisation du langage.”

~Ahmad Amin (1886-1954) in Fayd al-khäter.

La pandémie d’infection à SARS-CoV-2 est récente avec les premiers cas de personnes atteintes signalés en fin d’année 2019 et l’isolement du virus le 7 janvier 2020. Nous sommes tout à la fois face à un nouveau virus et face à une nouvelle maladie. Si le système de santé et le système économique ont dû s’adapter rapidement à cette pandémie, le langage et les concepts doivent aussi s’adapter à la nouveauté, notamment à l’apparition de termes nouveaux.

La couverture médiatique, et parfois médicale, a entretenu une certaine confusion sur les termes à utiliser du fait d’une sémantique mal utilisée ou encore approximative, un terme particulier n’ayant pas encore de définition stricte ou en ayant plusieurs. Ce mésusage de la signification des termes peut être pour partie dû au fait que la science virologique est récente et très spécialisée, et que peu de commentateurs semblent faire l’effort de réfléchir au sens des mots qu’ils emploient, se contentant d’en reproduire un usage imparfait. Or, ne pas prendre en compte la sémantique a des implications dans la compréhension adaptée des déterminants de l’infection en cours.

À[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Villette, Dunkerque.

Laisser un commentaire