Hypertensions pulmonaires secondaires

0

Les données dont on dispose concernant les hypertensions secondaires sont parcellaires et il n’existe pas dans la littérature de données validées concernant leur prise en charge spécifique. La survenue d’une hypertension pulmonaire (HTP) constitue un facteur de mauvais pronostic dans l’évolution de l’affection sous-jacente, quelle qu’elle soit, et mérite de ce fait une attention particulière (fig. 1).Hypertension pulmonaire et cardiopathies gauches (groupe 2)Les cardiopathies gauches peuvent entraîner une hypertension veino-capillaire pulmonaire (hypertension pulmonaire post-capillaire), à l’origine d’une élévation des pressions artérielles pulmonaires.1. EpidémiologieTrois types de cardiopathies gauches sont capables d’entraîner une HTP : dysfonction systolique, dysfonction diastolique et valvulopathies (surtout sténose mitrale). La prévalence et l’incidence de l’HTP dans ces cardiopathies sont mal évaluées. Une HTP a été rapportée chez 60[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Pneumologie, Centre de Référence de Maladies Rares Pulmonaires, BRON.

Laisser un commentaire