Santé connectée, médecin déconnecté ? Chroniques automnales

0

“La numérisation des êtres humains fera de l’expression ‘le médecin sait tout’ une parodie.”

~ Eric Topol

Hasard ou pas, à peine écrite, la prédiction terminant le billet paru dans le numéro précédent de Réalités Cardiologiques s’est trouvée réalisée. En effet, les résultats – ou plutôt la méthode – de l’étude STEP, présentés lors des sessions scientifiques de la Société européenne de cardiologie (ESC) en septembre 2021, laissaient envisager qu’il pourrait être possible de traiter l’hypertension artérielle (HTA) sans avoir recours au médecin (fig. 1). Or, à peine cette perspective envisagée, que s’est-il passé, en novembre 2021, lors des sessions scientifiques de l’American Heart Association (AHA) ? Une étude a été présentée, dans laquelle 10 000 patients ont été inclus et qui démontre qu’il est possible de traiter l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie… sans recours à la présence d’un médecin. Du moins à ce qu’affirment ses auteurs.

Ce billet, plutôt que de proposer l’analyse d’une telle évolution, sera écrit sous forme de chroniques, celles d’événements reflétant le monde qui change, celui de l’immixtion du numérique dans la relation médecin-patient.

La médecine avec les médecins : une réunion médicale post-pandémie… ou presque

La pandémie de COVID-19, débutée en décembre 2019 en Chine, a fait que les réunions physiques médicales, locales, régionales, nationales ou internationales, ont disparu pendant presque 18 mois, ne laissant place qu’à une multitude de réunions virtuelles. Et ce n’est pas si simple à vivre, même si cela délivre du temps de transport.

Ainsi, à titre indicatif, j’ai pu, par la bonne grâce d’un ami (merci Marc) et par l’issue favorable d’un vote, intégrer il y a 2 ans le bureau d’une filiale d’une société[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Villette, Dunkerque.