Prise en charge de l’hypertension artérielle dans l’accident vasculaire cérébral

0

Les AVC représentent la deuxième cause de décès dans le monde, derrière les coronaropathies, et la première cause de handicap acquis [1]. L’hypertension artérielle (HTA) est le facteur de risque le plus fortement lié à leur survenue, expliquant l’importance d’une prise en charge de l’HTA en prévention primaire et secondaire. En phase aiguë d’AVC, du fait d’une relation linéaire entre la pression artérielle (PA) moyenne et le débit sanguin cérébral (DSC) par perte de l’autorégulation de la pression de perfusion cérébrale, l’HTA est à la fois délétère, en favorisant les transformations hémorragiques dans l’AVC ischémique (en particulier thrombolysé) et les extensions d’hématome dans l’HIC, et bénéfique, en permettant le maintien d’un DSC suffisant pour prévenir l’infarcissement des zones de pénombre ischémique dans l’AVC ischémique et l’ischémie périlésionnelle dans l’HIC [1].De plus, les poussées hypertensives sont fr[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Centre de Diagnostic et de Thérapeutique, Unité Fonctionnelle Hypertension Artérielle, Prévention et Thérapeutique Cardiovasculaires, Hôtel-Dieu ; Université Paris-Descartes, PARIS.

Centre de Diagnostic et de Thérapeutique, Unité Fonctionnelle Hypertension Artérielle, Prévention et Thérapeutique Cardiovasculaires, Hôtel-Dieu ; Université Paris-Descartes, PARIS

Université Paris Descartes ; Centre de Diagnostic et de Thérapeutique, Unité Hypertension Artérielle, Prévention et Thérapeutique Cardiovasculaire, Hôpital Hôtel-Dieu, Paris.

Laisser un commentaire