Comment définir un patient valvulaire asymptomatique ?

0

Avec la diffusion de l’échocardiographie, la mise en évidence de valvulopathies sévères chez des patients asymptomatiques est devenue une éventualité fréquente. Si l’apparition des symptômes représente une indication opératoire claire, les indications d’intervention chez les patients asymptomatiques sont nettement moins fréquentes et conditionnées par des critères additionnels.

L’évaluation de la symptomatologie tient donc toujours une part essentielle dans l’évaluation de tout patient présentant une valvulopathie. Toutefois, le caractère subjectif des symptômes rend indispensable un interrogatoire méticuleux. La prise de conscience des difficultés d’interprétation de l’interrogatoire conduit à envisager de compléter l’évaluation des patients se disant asymptomatiques par des méthodes plus objectives dont la valeur pronostique a été confirmée.

Physiopathologie : signification des symptômes

L’apparition des symptômes chez un patient atteint d’une valvulopathie est généralement la conséquence de l’insuffisance de l’adaptation du ventricule gauche à la valvulopathie plus que le seul reflet de la sévérité de la valvulopathie.

Ainsi, dans le rétrécissement aortique calcifié (RAC), l’hypertrophie ventriculaire gauche compense initialement l’augmentation de la post-charge et la surcharge de pression qui en résulte, ce qui permet de maintenir un volume d’éjection systolique normal malgré l’obstacle valvulaire. Toutefois, le ventricule gauche hypertrophié devient moins compliant, ce qui se traduit par une augmentation des pressions de remplissage, qui est le principal déterminant de la dyspnée, initialement à l’effort. L’angor est la conséquence de l’ischémie myocardique qui peut survenir même en l’absence de sténose coronaire épicardique, en raison de l’augmentation du travail ventriculaire gauche compensant la surcharge de pression[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Département de Cardiologie, Hôpital Bichat, PARIS.

Laisser un commentaire