Infarctus du patient tritronculaire : quelles modalités de revascularisation ?

0

Une atteinte coronaire pluritronculaire est fréquemment rencontrée chez les patients présentant un événement coronarien aigu. Environ 40 à 50 % des patients présentant un syndrome coronarien aigu avec sus-décalage persistant du segment ST (SCA ST+) en sont porteurs et ont généralement un pronostic plus défavorable que les patients monotronculaires. La prise en charge optimale de ces patients à la phase aiguë reste incertaine : angioplastie limitée à la lésion coupable (LC), revascularisation complète (RC) immédiate ou non, guidée par l’angiographie ou la mesure de réserve de flux coronaire…

Historiquement, un certain nombre d’études observationnelles ont rapporté de moins bons résultats avec une stratégie de RC qu’avec une stratégie se limitant à la LC. Néanmoins, des preuves issues de récentes études randomisées suggèrent qu’une stratégie de RC est sûre et pourrait même être bénéfique, ce qui a conduit à des modifications des dernières recommandations de la Société européenne de cardiologie sur la prise en charge du SCA ST+.

Stratégie de revascularisation : complète ou non ?

Ces dernières années, plusieurs études prospectives randomisées ont comparé l’impact d’une revascularisation la plus complète possible versus revascularisation de la seule LC chez les patients pluritronculaires présentant un SCA ST+ (tableau I). Si la question globale posée par ces études était identique,[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie, CHU Pontchaillou, RENNES.

Laisser un commentaire