Quoi de neuf dans les valvulopathies ?

0

L’année 2018 est une période de transition entre l’arrivée du TAVI dans le risque intermédiaire l’année dernière et l’attente des premiers résultats dans le risque faible l’année prochaine. Une réflexion commence à s’installer pour définir l’organisation des centres et les modalités de prise en charge du rétrécissement aortique sévère lorsque son traitement par défaut ne sera plus chirurgical mais percutané, si cette hypothèse se confirme. L’événement dominant de cette fin d’année reste le débat sur le rôle du MitraClip dans le traitement de l’insuffisance mitrale secondaire, avec la publication des résultats (apparemment) contradictoires des études MITRA-FR et COAPT.La valve aortique1. L’évolution du TAVI en FranceEn recueillant les données du PMSI, les auteurs de cet article publié dans le JACC [1] ont analysé tous les remplacements valvulaires aortiques réalisés en France entre 2007 et 2015, ainsi que les évolutions dans le [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie, Hôpital Bichat, PARIS.

Laisser un commentaire