À qui interdire la conduite après un syndrome coronaire aigu ?

0

Si les causes cardiaques à l’origine des accidents de la route sont relativement rares (sur 2 000 accidents par perte de connaissance, seuls 8 % étaient de cause cardiologique) [1], il n’en reste pas moins que le rôle du médecin traitant et du cardiologue est primordial dans la prévention. Il est important d’informer le patient sur ses facteurs de risque cardiovasculaire et les moyens de les contrôler afin d’éviter l’apparition d’un accident cardiaque, lui-même pouvant survenir lors de la conduite automobile.Chez le patient qui vient de vivre un syndrome coronaire aigu (SCA), la reprise de la conduite est un élément majeur à prendre en compte et à aborder avec lui, même s’il ne le demande pas expressément, tant les conséquences peuvent être dramatiques en cas d’accident sur le plan médical et médico-légal. Il faut distinguer la conduite en loisir et la conduite professionnelle qui pose des problèmes spécifiques.Que risque le patient coronarien c[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Réadaptation cardiovasculaire, Centre hospitalier Loire-Vendée-Océan, Machecoul.

Laisser un commentaire