Qui fera une fibrillation ventriculaire à la phase aiguë de l’infarctus du myocarde ?

0

Pourquoi s’agit-il d’une question particulièrement pertinente ?1. L’avis du rythmologueLa mort subite de l’adulte est définie comme une mort soudaine, naturelle et inattendue. Elle reste un problème majeur de santé publique, représentant 10 % de la mortalité totale et 50 % de la mortalité cardiovasculaire, soit près de 40 000 cas par an en France chaque année. La maladie coronaire en est la cause la plus fréquente (≥ 80 % des cas), le plus souvent compliquant un syndrome coronaire aigu. La fibrillation ventriculaire (FV) est à l’origine de l’arrêt cardiaque dans la majorité des cas, les rythmes non choquables initiaux (asystolie, dissociation électromécanique) étant beaucoup plus rares dans ce contexte [1].Considérant la survie très basse et relativement stable depuis plus de 30 ans (< 10 %), l’optimisation des stratégies préventives représente une approche indispensable pour proposer une protection efficace (le défibrillateur automatiqu[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Département de Cardiologie, Hôpital Européen Georges-Pompidou, PARIS. Université Paris Descartes, PARIS. Centre d’Expertise Mort Subite, Inserm U970, Centre de Recherche Cardiovasculaire de PARIS.

Laisser un commentaire