Revue de presse : Les acides gras oméga-3 ne diminuent pas le risque cardiovasculaire. Une méta-analyse utile pour le rappeler

0

Des allégations de santé

De nombreux aliments sont enrichis en acides gras oméga-3 et la consommation de suppléments alimentaires d’oméga-3 est promue à la télévision et la radio, sur de très nombreux sites internet, en pharmacie, en magasin diététique, en supermarché et en vente par correspondance. Les oméga-3 sont notamment promus dans les publicités télévisuelles avec les arguments suivants « les oméga-3, c’est bon pour le cholestérol », « les oméga-3, c’est bon pour le cœur »…

Ces allégations de santé, tout au moins pour celle concernant l’effet sur le cholestérol, ont été acceptées au niveau européen (Règlement 1924/2006 de l’EFSA). L’Autorité européenne a rejeté les propositions d’allégations indiquant un effet possible des oméga-3 sur la pression artérielle et sur le développement du cerveau et la santé chez l’enfants mais a reconnu un effet sur la réduction du cholestérol (15.12.2009), avec cependant une nuance rarement rappelée : l’allégation n’est possible non pas comme indiquant un effet spécifique des oméga-3 mais dès lors qu’ils sont utilisés en substitution d’acides gras saturés.

Sur quoi reposent ces allégations de santé ?

  • Pour la première, celle indiquant que les oméga-3 « c’est bon pour le cholestérol » : sur rien. Ou plutôt, comme l’indique l’autorisation d’allégation sur le fait que de prendre des oméga-3 en place d’acides gras saturés réduit le cholestérol : à cette aune, n’importe quel fruit et légume pourrait obtenir une telle allégation de santé. Ainsi, les noix et les carottes pourrait revendiquer une telle allégation en mettant en avant le fait que « prendre des noix ou des carottes en place du saucisson à l’apéritif, c’est bon pour le cholestérol ». Il suffira ensuite de retirer un segment de phrase pour conclure « les noix et les carottes, c’est bon pour le cholestérol ». Mais, les oméga-3, par eux-mêmes, contrairement à ce qu’implicitement suppose leur publicité, n’ont pas d’effet spécifique sur le cholestérol dosé dans le plasma. En effet, dans le plus grand essai thérapeutique contrôlé ayant évalué en double aveugle contre placebo un traitement par oméga-3, l’étude ORIGIN (12 536 patients inclus, 6,2[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Villette, Dunkerque.

Les commentaires sont fermés