Revue de presse : ni l’évolocumab ni un LDL très bas n’augmentent le risque de diabète

0

L’effet clinique de l’évolocumab, un anti-PCSK9, traduit par une réduction significative des événements cardiovasculaires (CV) majeurs dans l’étude FOURIER, est similaire chez le diabétique et chez le non diabétique.Ni l’utilisation d’évolocumab par rapport au placebo, ni l’atteinte de taux de LDL-c très bas, ne sont associés à une augmentation du risque de diabète, y compris chez les prédiabétiques. Les taux d’HbA1c et de glycémie à jeun ne sont par modifiés par l’utilisation de l’évolocumab par rapport à celle du placebo. Ce sont les résultats principaux d’une analyse complémentaire de l’étude FOURIER, publiée récemment dans le Lancet Diabetes Endocrinol (1).Cette analyse complémentaire a aussi l’intérêt dans son chapitre « Discussion » de rappeler les données disponibles concernant le risque de diabète sous statine.Effet de l’évolocumab et/ou d’un LDL-c très basL’étude FOURIER a été un essai thérapeutique contrôl[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Villette, Dunkerque.

Laisser un commentaire