L’inflammation : cible thérapeutique de la maladie athérothrombotique ?

0

“Mieux vaut petit feu qui chauffe que grand feu qui brûle.”~ Proverbe écossais.Bien que la réponse inflammatoire soit en général bénéfique, car elle protège contre les infections et permet la réparation de tissus lésés par une blessure, de nombreuses données indiquent que l’inflammation est une des voies physiopathologiques du développement de la maladie athérothrombotique. Ce qui pourrait contribuer à différencier un effet bénéfique d’un effet nocif de l’inflammation semble être une réponse inflammatoire excessive ou une réponse inflammatoire chronique.Des données expérimentales concordantes et des études épidémiologiques, notamment avec des biomarqueurs de l’inflammation, indiquent ainsi qu’une inflammation chronique ou excessive jouerait un rôle important dans le développement de plusieurs maladies multifactorielles parmi lesquelles le diabète de type 2, l’athérosclérose (JACC, 2017;70:2 278-2 289), le cancer et la maladie d’Alzhe[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Villette, Dunkerque.

Laisser un commentaire