Revue de Presse : Les oméga-3 (huiles de poisson) doivent-ils être proposés largement en prévention des maladies cardiovasculaires ?

0

Question principale : les oméga-3 (huiles de poisson) doivent-ils être proposés largement en prévention des maladies cardiovasculaires ?Question accessoire : y a-t-il des profils cliniques pouvant bénéficier cliniquement d’un supplément en acides gras oméga-3 ?L’informationLes acides gras oméga-3 (huiles de poisson) ne sont pas à proposer comme traitement préventif des maladies cardiovasculaires notamment athérothrombotiques. Il est possible qu’en phase précoce de post-infarctus du myocarde et dans l’insuffisance cardiaque, ils apportent un bénéfice clinique mais celui-ci est encore incertain. Telles sont les conclusions d’un avis scientifique de l’American Heart Association paru fin mars 2017.Oméga-3 : le pour et le contreLes acides gras oméga-3, notamment consommés sous forme de gélules d’huile de poisson, sont largement promus comme pouvant diminuer le risque d’infarctus du myocarde (IDM) et/ou de récidive d’IDM. Ceci résulterait de propri[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Villette, Dunkerque.

Laisser un commentaire