Stimulation cardiaque sans sonde

1

Environ 750 000 stimulateurs cardiaques sont implantés par an dans le monde [1]. Cette technologie améliore la qualité de vie et réduit la mortalité des patients à risque. Cependant, elle est associée à des complications non négligeables per et post-procédure.Environ 10 % des patients porteurs de stimulateurs cardiaques auront une complication au cours de leur suivi. Ces complications peuvent être liées au générateur (hématome, extériorisation, infection de loge), ou à l’accès veineux mais également à la mise en place de la sonde (pneumothorax, tamponnade, déplacement de sonde). À long terme, la sonde de stimulation cardiaque est considérée comme le maillon faible du système pouvant entraîner une thrombose veineuse, une rupture d’isolant ou du fil conducteur et une infection.Ces complications sont d’autant plus fréquentes que les patients ont des comorbidités associées. Ces complications vont impacter le bénéfice de la stimulation cardiaque sur [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Unité de Rythmologie et Stimulation cardiaque, CHU de GRENOBLE.

Un commentaire

Laisser un commentaire