Imagerie par IRM et scanner : quoi de neuf ?

0

1. Imagerie de perfusion myocardiqueSans aucun doute, la publication qui a eu le plus d’impact en 2012 dans le domaine de l’imagerie n’est pas un travail centré directement sur l’IRM ou le scanner. En effet, l’étude FAME II ajoute un poids supplémentaire, s’il était nécessaire, à l’évidence que la décision de revascularisation myocardique doit être prise en fonction de l’existence et l’étendue d’une ischémie myocardique documentée, et non pas sur les aspects angiographiques d’une sténose coronaire [1]. Ce travail va inévitablement avoir pour effet d’augmenter le nombre d’examens d’imagerie susceptibles de mettre en évidence l’ischémie myocardique. Le choix de la modalité d’imagerie reste très dépendant de la disponibilité et de l’expertise locale.Les deux études les plus larges comparant la scintigraphie myocardique de stress et l’IRM de stress, avec la coronarographie comme méthode de référence invasive, ont été publiées a[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Institut Cardiovasculaire Paris Sud Service d’Imagerie Cardiovasculaire par Résonance Magnétique et Scanner Hôpital Privé Jacques Cartier, MASSY.

Laisser un commentaire