Génétique des spondylarthrites

0

Le terme de spondylarthrite (SpA) s’applique à un spectre de rhumatismes inflammatoires chroniques parmi les plus fréquents avec la polyarthrite rhumatoïde. Ils se caractérisent par une forte agrégation familiale, reflet d’un terrain génétique prédisposant. Le rôle des facteurs environnementaux n’est toutefois pas négligeable comme le démontre le lien entre arthrites réactionnelles et infections bactériennes.Le facteur majeur de susceptibilité à la maladie reste l’antigène HLA-B27, codé par un gène du complexe majeur d’histo-compatibilité (CMH). Il expliquerait, en effet, à lui seul environ un tiers de la prédisposition génétique totale. D’autres facteurs génétiques ont été identifiés ces dernières années, grâce notamment aux avancées technologiques permettant des études sur l’ensemble du génome. Mais la majorité de la prédisposition à la maladie demeure encore inexpliquée à ce jour.Epidémiologie génétique des SpA1. Spondylarthrit[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Institut Cochin, Inserm U1016, CNRS UMR 8104, Université Paris-Descartes, PARIS. Service de Rhumatologie, Hôpital Ambroise-Paré, Boulogne-Billancourt.

Laisser un commentaire