Greffe cardiaque et assistance chronique : état actuel

0

Les progrès de la prise en charge médicale des patients insuffisants cardiaques avec dysfonction systolique au cours des vingt dernières années se sont traduits par une amélioration de la survie et de la qualité de vie grâce à la prescription des inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC), des bêtabloquants, des antagonistes de l’angiotensine 2, des anti-aldostérones aux stades avancés ou en post-infarctus, de la resynchronisation cardiaque et du défibrillateur, et enfin à l’organisation d’une prise en charge multidisciplinaire basée sur l’éducation du patient et la coordination des soins [1, 2].Cette prise en charge a eu aussi pour conséquence une modification du profil clinique des patients et une augmentation importante des patients en insuffisance cardiaque avancée.Le contexte : forte croissante de l’insuffisance cardiaque avancée, pénurie de greffons, les superurgencesLa prévalence de l’insuffisance cardiaque est estimée en Europe entre 2 et 3[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique cardiologique et des maladies vasculaires, l'Institut du thorax, INSERM, UMR915, CHU, Nantes.

Laisser un commentaire