Dépistage des syndromes d’apnées dans l’insuffisance cardiaque

0

Les syndromes d’apnées du sommeil (SAS) sont fréquents au cours de l’insuffisance cardiaque chronique. La prévalence des SAS dans l’insuffisance cardiaque avec dysfonction ventriculaire gauche variaient selon la littérature de 45 à 83 % [1-3]. Le diagnostic des SAS repose sur la quantification de l’indice d’apnées-hypopnées (IAH), soit le nombre d’apnées (arrêts du flux respiratoire) et hypopnées (diminutions du flux respiratoire) survenant pendant le sommeil divisé par le nombre d’heures de sommeil. La technique de référence pour mesurer cet indice et le temps de sommeil est la polysomnographie (cf. ci-dessous). Les apnées et les hypopnées peuvent être de deux types : obstructives (SASo) ou centrales (SASc) et associées ou non à des épisodes de respiration périodique appelés respiration de Cheyne-Stokes (CSR). Les syndromes d’apnées exercent des effets délétères sur la fonction myocardique et sur le remodelage cardiaque [4]. La déterminati[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Unité fonctionnelle insuffisance cardiaque, Fédération de cardiologie, Hôpital Henri Mondor, Créteil. Inserm imrb equipe 8. Faculté de Médecine, UPEC.

Laisser un commentaire