La revascularisation coronaire interventionnelle

0

Les résultats des deux études de référence BENESTENT [10] et STRESS [11], en démontrant la supériorité de l’angioplastie avec stenting par rapport au ballon seul dans le traitement des lésions simples siégeant dans une artère native grâce à une diminution de la resténose angiographique à 6 mois, contribuèrent largement au développement et à la généralisation du recours au stenting. Les nombreux raffinements apportés aux techniques d’implantation et l’évolution technologique des stents conduisirent à un essor considérable du taux d’utilisation de cette stratégie thérapeutique et à un élargissement de ses indications.Cependant, malgré l’amélioration incontestable des résultats de l’angioplastie coronaire obtenue grâce aux stents nus, un taux irréductible de resténose, aux alentours de 20 à 30%, au site d’implantation du stent continuait à obérer le pronostic à long terme de la technique [12-14] la rendant inutilisable, en particulier che[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

ICPS, Institut Hospitalier Jacques Cartier, Massy.

Laisser un commentaire