La variabilité de la pression artérielle : une aide pour évaluer le pronostic et comprendre l’effet des traitements

0

Variabilité sur les 24 heures : un apport insuffisant

Une étude parue en avril 2010 dans la revue Hypertension a colligé les données de 8 938 patients issus de 11 populations différentes et suivis en moyenne 11,3 ans. Dans cette étude, 1 242 décès dont 487 de cause cardiovasculaire sont survenus, de même qu’ont été comptabilisés 1 049 événements cardiovasculaires fatals ou non, 577 événements cardiaques, 421 événements coronaires et 457 AVC. La corrélation entre la survenue de ces événements et la variabilité de la pression artérielle systolique et de la pression artérielle diastolique lors d’un enregistrement des 24 heures de la pression artérielle a été étudiée. Les résultats ont montré une corrélation significative entre la variabilité de la pression artérielle diastolique et la mortalité cardiovasculaire et totale, mais pas avec la mortalité cardiaque et les événements coronaires. Lorsqu’est prise en compte la corrélation entre la valeur moyenne de la pression artérielle des 24 heures et le pronostic cardiovasculaire, y ajouter les données concernant la variabilité de pression artérielle sur 24 heures ne modifie le caractère prédictif de la valeur moyenne de pression artérielle que de moins de 1 %.

Les auteurs de cette étude ont conclu que leur travail, en prenant en compte un nombre important d’événements, avait enfin la puissance suffisante pour montrer que la variabilité de la pression artérielle sur 24 heures n’apporte pas d’information supplémentaire pertinente pour stratifier le risque cardiovasculaire par rapport à ce qui est déjà acquis avec la pression artérielle des 24 heures.

Une méta-analyse : l’effet des classes thérapeutiques[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Villette, Dunkerque.

Laisser un commentaire