Editorial: Une mise au point actualisée

0

La FA est dite isolée dans environ 30 % des cas mais elle se rencontre la plupart du temps chez des patients ayant des comorbidités associées. La FA est associée à un risque d’accident vasculaire cérébral et d’insuffisance cardiaque, d’où une morbi-mortalité élevée.La prise en charge thérapeutique de la FA a radicalement changé grâce à la mise en évidence du rôle majeur des veines pulmonaires dans le déclenchement de l’arythmie, avec pour conséquence le développement d’approches curatives spécifiques chirurgicales ou percutanées (ablation par radiofréquence). Leur caractère curatif les oppose à l’ablation du faisceau de His et à l’implantation d’un pacemaker, intervention palliative par excellence.Ce dossier de Réalités Cardiologiques permet de faire le point sur les différents problèmes rencontrés dans la prise en charge de la FA.photo © beerkoff – Fotolia.com[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Cardiologique du Haut-Lévêque, Université Bordeaux 2, BORDEAUX.

Laisser un commentaire