FA restant rapide sous traitement médical : ablation du NAV ou des VP ?

0

L’ablation de la fibrillation auriculaire (FA) est devenue durant la dernière décennie le traitement de choix de la FA paroxystique résistant au traitement médicamenteux [1]. Cette technique a émergé à une époque où certains travaux avaient montré l’efficacité d’une stratégie de contrôle de fréquence “ablation du nœud auriculoventriculaire (NAV)/stimulation”.Il existe donc aujourd’hui deux options thérapeutiques recevables dans la FA restant rapide : le contrôle du rythme par ablation par radiofréquence centré autour des veines pulmonaires avec ou sans modification du substrat ou la poursuite d’un objectif de contrôle de fréquence par amputation du NAV et stimulation cardiaque.Qu’est-ce qu’une FA restant rapide ?Les Sociétés savantes recommandent d’obtenir une fréquence cardiaque comprise entre 60 et 80 battements par minute (bpm) au repos et entre 90 et 115 bpm pour un effort modeste [2]. Les objectifs sont d’autant moins stricts que l’[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Cardiologique, CHRU, LILLE.

Laisser un commentaire