Le diabétique : un patient à haut risque cardiovasculaire et rénal

0

L’étude transversale INTERHEART [1] montre que la présence d’un diabète multiplie le risque d’infarctus du myocarde par 2,3 après ajustement sur les facteurs de risque associés. Ala phase aiguë de l’infarctus, la présence d’une hyperglycémie à l’admission et l’antécédent de diabète sont deux facteurs indépendants de mortalité : le premier à court terme (augmentation de 70 % de la mortalité à 30 jours lors d’une hyperglycémie) et le second à long terme (augmentation de 40 % de la mortalité à 3 ans en présence d’un diabète avéré).Télécharger l’article : photo © elemakar – Fotolia.com[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Pôle Cardiovasculaire et Métabolique, CHU, TOULOUSE.

Laisser un commentaire