Auteur Hammoudi N.

Institut de Cardiologie de la Pitié-Salpêtrière, PARIS.

Dossier : Comment évaluer un rétrécissement aortique ?
0

La sténose aortique à bas gradient se définit, chez un patient ayant une fraction d’éjection du ventricule gauche préservée, par une surface valvulaire ≤ 1 cm2 (0,6 cm2/m2) associée à un gradient transvalvulaire paradoxalement bas. Ce phénotype particulier de sténoses aortiques est relativement rare et s’observe particulièrement chez des femmes âgées souffrant d’hypertension artérielle.
Avant de retenir ce diagnostic, il est impératif de vérifier méticuleusement l’absence d’erreurs de mesure. Il est parfois utile de recourir à d’autres modalités d’imagerie, comme le scanner cardiaque, pour confirmer la sévérité de la sténose.
Le bon contrôle de l’hypertension artérielle est le préalable indispensable à l’évaluation de ces patients. Le traitement de la sténose aortique doit être discuté au cas par cas chez les patients symptomatiques malgré
le traitement optimal de l’hypertension artérielle.