Rétrécissement aortique débit normal-bas gradient et fraction d’éjection conservée : mythe ou réalité ?

0

Le rétrécissement aortique (RA) calcifié est la valvulopathie la plus fréquente en Europe. Il représente un problème majeur de santé publique du fait du vieillissement de la population [1].
Un RA serré est classiquement défini par l’association d’un gradient moyen transvalvulaire ≥ 40 mmHg (et/ou d’une vitesse maximale transaortique ≥ 4 m/s) et d’une surface valvulaire aortique (SAo), calculée par l’équation de continuité en échocardiographie transthoracique < 1 cm² [2]. Cependant, des discordances entre gradient (< 40 mmHg) et surface (< 1 cm²) sont observées chez environ 30 % des patients [3].

En cas de bas débit cardiaque lié à une dysfonction ventriculaire gauche, le gradient moyen étant dépendant du débit, il est logique et attendu d’observer une discordance entre gradient et surface. On parle alors de RA serré à bas débit-bas gradient “classique”. Lorsque la fraction d’éjection du ventricule gauche (FEVG) est conservée (> 50 %), il est également possible d’avoir un bas débit (défini arbitrairement comme un volume d’éjection systolique [VES] indexé à la surface corporelle < 35 mL/m²) notamment en cas de ventricule gauche hypertrophié de petit volume (cf. article précédent) [2-4].

Il convient de noter que ces deux dernières formes ne représentent que la moitié des cas discordants de RA. En effet, la forme la plus répandue de RA serré à bas gradient se caractérise en échocardiographie par la présence concomitante d’une surface valvulaire aortique < 1 cm², d’un gradient moyen < 40 mmHg, d’une FEVG > 50 % et d’un débit conservé (> 35 mL/m²) (fig. 1) [2, 3]. Cette forme intrigante appelée à “débit normal-bas gradient” (normal-flow low-gradient severe aortic stenosis pour les Anglo-Saxons) suscite de nombreuses interrogations en termes de physiopathologie[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Service de Cardiologie, CHU d’AMIENS.

Service de Cardiologie, CHU AMIENS.