Apport respectif du score de calcifications coronaires et du coroscan chez le patient diabétique asymptomatique

0

Le score calcique coronaire, ou score calcique d’Agatston, correspond à une marque d’athérome infra­clinique. Chez le patient diabétique, il est encore plus intéressant à utiliser car il permet de reclasser le patient diabétique asymptomatique dans le “très haut risque” d’événements cardiovasculaires. L’identification de tels patients est importante car elle permet de concentrer les efforts de dépistage renforcé de la maladie coronaire chez ces patients à très haut risque d’événements. En pratique, un score calcique élevé chez le diabétique a une implication directe pour le cardiologue ou l’endocrinologue/diabétologue qui renforcera le traitement médical du diabète pour obtenir un meilleur équilibre et introduira des statines en prévention primaire plus ou moins associées à de l’aspirine à faible dose.

Nous verrons au cours de cette mise au point l’intérêt du SCC et du scanner cardiaque chez le diabétique, les modalités d’acquisition du SCC, la mesure du score calcique coronaire et son interprétation. Nous verrons, à la lumière des différentes études publiées sur le sujet, quelle valeur accorder au SCC chez le diabétique pour mieux identifier les patients diabétiques qui doivent en bénéficier. Enfin, nous tenterons de définir au sein de cette population de patients diabétiques asymptomatiques quels patients doivent bénéficier d’un scanner coronaire avec injection de produit de contraste, afin d’identifier d’éventuelles lésions coronaires proximales.

En préambule

En 1990, Agatston (cardiologue) et Janowitz (radiologue) publient[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Unité d’imagerie cardiaque et vasculaire interventionnelle, American Hospital of Paris.