30 ans de cardiologie. Abondance de biens… d’un passé riche vers un avenir encore plus riche

0

“Le passé est un prologue.”
~ William Shakespeare

“À 976 ans, Mathusalem était si bien conservé qu’il en paraissait à peine 375.”
~ Tristan Bernard

Au début de l’année 2020, j’avais commencé une série de billets dénommée “30 ans de cardiologie” pour célébrer les 30 ans de Réalités Cardiologiques. Cette série a été interrompue par les circonstances justifiant des billets différents : la pandémie, un prix Nobel décerné à la technique CRISPR-Cas9, riche de promesses pour l’évolution de la médecine et la nécessité pour les cardiologues de pouvoir prescrire des traitements devenus nécessaires à l’amélioration du pronostic de l’insuffisance cardiaque et de l’insuffisance rénale, les gliflozines.

Au tournant de l’année 2020-2021, je souhaite en quelque sorte revenir à la série originale mais en adoptant un regard plus large que celui porté sur les seules 30 dernières années pour rendre compte de quelques-uns des éléments qui ont conduit à modifier l’exercice cardiologique et de certains problèmes qui en résultent, et pour envisager, à travers ce qui est déjà en cours en parallèle de l’exercice cardiologique, ce qui modifiera probablement plus encore cette pratique lors des 30 prochaines années. Un tel regard ne peut prétendre à l’exhaustivité et les choix proposés seront donc et personnels et arbitraires.

Changement du paysage épidémiologique

Un travail paru en 2005 dans le JAMA montre[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Villette, Dunkerque.