Nouveaux outils diagnostiques dans la prise en charge des arythmies

0

Quand dépister la FA ?

Les dernières recommandations de l’European Society of Cardiology [1] relatives à la prise en charge de la fibrillation atriale (FA) plaident pour un dépistage de la FA par la prise du pouls ou la réalisation d’un ECG chez les patients de plus de 65 ans (indication de classe I, niveau de preuve B). Un ECG systématique chez tout patient de plus de 75 ans à haut risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) est recommandé en grade IIb, niveau de preuve B. En cas d’antécédent d’AVC ou d’accident ischémique transitoire (AIT), la durée minimale du Holter ECG est désormais de 72 h (et non plus 24 h, avec un grade de recommandation I, niveau de preuve B).

Chez les patients ayant eu un AVC, un monitoring ECG additionnel de longue durée non invasif ou invasif avec implantation d’un enregistreur ECG implantable est indiqué pour détecter la FA avec un grade de recommandation IIa, niveau de preuve B.

FA et AVC ischémique

La FA est un facteur de risque largement démontré. Elle peut cependant être silencieuse et paroxystique, et rendre le diagnostic plus difficile. Dans une méta-analyse publiée en 2012 [2], la FA n’était diagnostiquée à l’admission que dans 7,7 % des cas. Le diagnostic était établi en cours d’hospitalisation (par ECG, scope ou Holter ECG) dans 5,1 % des cas. Après la sortie, un Holter ECG (le plus souvent de 24 h) permettait d’établir le diagnostic de FA dans 10,7 % des cas. En combinant l’ensemble des méthodes, le diagnostic de FA était ainsi établi dans 19,4 % des cas. La question qui se pose est donc celle-ci : quand et comment améliorer le dépistage de la FA ?

Outils disponibles

On oppose souvent 2 types d’outils : les enregistreurs ECG externes et les enregistreurs ECG implantables.

>>> Les enregistreurs ECG externes
 – que certains appellent Holter ECG de longue durée mais qui, le plus souvent, ne correspondent pas à de vrais Holter puisqu’ils ne font que garder l’ECG considéré comme anormal – sont appelés “enregistreurs en boucle” (loop recorders). C’est le cas de l’enregistreur ECG Sorin Spiderflash (fig. 1).

>>> Les[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

GHT Grand Paris Nord Est.

Laisser un commentaire