Que revasculariser et quand chez le coronarien pluritronculaire ayant un infarctus aigu du myocarde ? Les apports de l’étude COMPLETE

0

“Il faut prendre des risques, il faut toujours prendre des risques. Mais l’attente comporte aussi un risque.”
~ Paul Desmarais (1927-2013)

L’étude COMPLETE indique qu’il y a un bénéfice à revasculariser précocement les artères coronaires ayant des lésions significatives et ce, au-delà de la seule revascularisation de la seule artère coupable, chez les patients ayant une maladie coronaire pluritronculaire et ayant un infarctus aigu du myocarde.
Cette étude est la plus importante conduite pour évaluer la question de la revascularisation des pluritronculaires en phase précoce d’infarctus du myocarde et son résultat, dont la valeur est renforcée par certaines spécificités du protocole, devrait conduire à modifier les pratiques.

La revascularisation du coronarien pluritronculaire faisant un infarctus du myocarde : une problématique, et donc plusieurs problèmes

La problématique de la revascularisation de toutes les artères coronaires sténosées et/ou occluses chez un patient venant d’avoir un infarctus aigu du myocarde (IDM) ou syndrome coronaire aigu avec sus-décalage du segment ST comprend plusieurs problèmes : il y a d’abord un problème à tiroirs, celui des coronariens concernés, il y a aussi un problème qui intéresse le cardiologue spécialisé en cardiologie interventionnelle et le cardiologue[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Villette, Dunkerque.

Laisser un commentaire