Les anticoagulants oraux directs dans la maladie coronaire

0

Les antiagrégants plaquettaires, avec en premier lieu l’aspirine, restent la pierre angulaire du traitement de la maladie coronaire stable ou instable. Par ailleurs, les anticoagulants oraux directs (AOD) ont considérablement modifié la stratégie antithrombotique orale des patients en fibrillation atriale et leur place reste à définir dans la maladie coronaire en association ou en remplacement des antiagrégants plaquettaires. De nombreux essais cliniques ont été effectués ou sont en cours dans la maladie coronaire stable, dans le syndrome coronaire aigu (SCA) et, enfin, dans l’angioplastie coronaire.Maladie coronaire stableLa monothérapie par aspirine reste le traitement de première intention de la maladie coronaire stable [1]. Ce traitement est efficace et peu coûteux. L’utilisation des AOD dans ce contexte est un véritable challenge compte tenu de l’efficacité démontrée de l’aspirine avec un risque hémorragique très limité.Dans la maladie coronaire stabl[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Service de Cardiologie, CHU de NÎmes.

Service de Cardiologie, CHU de NÎmes.

Laisser un commentaire