Et après l’orage rythmique, quel devenir ?

0

L’orage rythmique, défini comme la survenue d’au moins 3 épisodes de troubles du rythme ventriculaire soutenus, détectés et traités par le défibrillateur, revêt, du fait de cette définition large, des situations cliniques très diverses.En raison du développement des techniques ablatives et des supports hémodynamiques, certains patients relèvent de soins lourds, engageant les équipes de façon multidisciplinaire avec un coût de santé important. À l’inverse, traités précocement, ces troubles du rythme peuvent être jugulés et leur traitement améliore le pronostic des patients.Quel pronostic après un orage rythmique ?La délivrance de chocs (à l’inverse des ATP) par les défibrillateurs a constamment été associée à un pronostic plus sombre [1]. Dans l’étude SCD-HeFT, la délivrance d’un seul choc s’associe sur le critère de mortalité à un hazard ratio (HR) de 5,68 et de 8,12 si plus d’un choc est délivré. La répétition des chocs peut agg[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Cardiologique, CHRU, LILLE.

Laisser un commentaire