Et après l’orage rythmique, quel devenir ?

0

L’orage rythmique, défini comme la survenue d’au moins 3 épisodes de troubles du rythme ventriculaire soutenus, détectés et traités par le défibrillateur, revêt, du fait de cette définition large, des situations cliniques très diverses.

En raison du développement des techniques ablatives et des supports hémodynamiques, certains patients relèvent de soins lourds, engageant les équipes de façon multidisciplinaire avec un coût de santé important. À l’inverse, traités précocement, ces troubles du rythme peuvent être jugulés et leur traitement améliore le pronostic des patients.

Quel pronostic après un orage rythmique ?

La délivrance de chocs (à l’inverse des ATP) par les défibrillateurs a constamment été associée à un pronostic plus sombre [1]. Dans l’étude SCD-HeFT, la délivrance d’un seul choc s’associe sur le critère de mortalité à un hazard ratio (HR) de 5,68 et de 8,12 si plus d’un choc est délivré. La répétition des chocs peut aggraver la fonction systolique ventriculaire gauche et, bien sûr, génère une altération majeure de la qualité de vie des patients. Les réglages fins des défibrillateurs permettant d’éviter la délivrance des chocs sont donc essentiels [2]. Notons que les causes supposées déclenchantes une fois corrigées ne permettent pas d’éviter la récidive, notamment les poussées d’insuffisance cardiaque [3] et les mouvements ischémiques amenant à une revascularisation coronaire. Seules la prescription d’antiarythmiques ou l’ablation par radiofréquence évitent la récidive.

Plus spécifiquement sur l’orage rythmique, le pronostic semble altéré quelle que soit l’étiologie de la cardiopathie. Dans MADIT-II (essai qui a montré le bénéfice du défibrillateur en prévention primaire dans la maladie coronaire post-infarctus à fraction d’éjection basse) [4], les patients victimes d’orage rythmique avaient un risque substantiellement plus élevé de mortalité que les patients indemnes d’orage rythmique (HR à 17,8 dans les 3 premiers mois au décours de l’événement puis de[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Cardiologique, CHRU, LILLE.

Laisser un commentaire