Ablation dans l’orage rythmique : qui, quand, comment ?

0

L’orage rythmique est une situation dramatique pour le patient et inconfortable pour l’équipe médicale. Dramatique car grevée d’un pronostic effroyable à court terme si la solution n’est pas trouvée rapidement pour faire cesser les arythmies. Inconfortable car génératrice de stress et encore mal codifiée pour chaque situation clinique.Passées les premières mesures d’usage (sédation, recherche et correction d’ischémie, de sepsis ou de troubles biologiques) et les tentatives médicamenteuses, si les arythmies récidivent, l’étape suivante est souvent l’ablation. Relativement simple et rapide à mettre en pratique (au moins dans les centres aptes), efficace dans la majorité des cas, elle permet très souvent de “calmer la situation”, de repousser l’échéance et de réévaluer à froid la prise en charge à long terme. Ce n’est en général qu’en cas d’échec de l’ablation que d’autres thérapeutiques plus agressives, comme l’assistance ou l[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Pôle cardiovasculaire et métabolique, Hôpital Rangueil, TOULOUSE.

Laisser un commentaire