Echographie de l’auricule gauche dans la fibrillation auriculaire

0

La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus fréquent dans les pays industrialisés et sa prévalence est en constante augmentation avec le vieillissement de la population (2 % dans la population générale, 9 % actuellement au-delà de 80 ans). Elle est considérée comme responsable d’un quart des AVC ischémiques en France, principalement liés à la constitution de thrombus au sein de l’auricule gauche (AG). L’AG est, en effet, la localisation la plus fréquente de thrombus en présence de FA non valvulaire (jusqu’à 90 % des cas) [1].L’analyse échographique de l’AG est donc particulièrement importante dans la FA et repose principalement sur l’échographie transœsophagienne (ETO). Chez les patients en FA, son indication principale est la recherche de thrombus intra-auriculaire gauche en cas de complication thromboembolique, ou avant cardioversion ou traitement électrique. L’ETO apporte par ailleurs des éléments prédictifs pour le m[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie, Hôpital Bichat, PARIS.

Les commentaires sont fermés