Les voies transapicale et transaortique

0

La technique d’implantation d’une prothèse valvulaire aortique par voie artérielle périphérique (TAVI) s’est en quelques années enrichies de plusieurs voies d’abord, non seulement périphériques, axillaire (sous-clavière) ou carotidienne mais aussi centrales, transapicale et transaortique. Pour des raisons de facilité de lecture, ces deux voies seront respectivement désignées apicale et aortique dans le texte qui suit.Après les premiers succès par voie transseptale et l’essor de la technique par voie fémorale, la voie apicale a rapidement été développée, spécifiquement pour la prothèse Sapiens, le diamètre de 29 mm n’étant initialement disponible que pour cette voie. Elle a été décrite pour la première fois par Ye en 2006 [1]. La voie aortique est plus récente et a été décrite en 2009 aussi bien pour la prothèse Sapiens que pour la prothèse CoreValve [2, 3].Il est important de préciser que le rôle du chirurgien dans ces techniques ne se ca[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Chirurgie thoracique et cardiovasculaire, Université Pierre-et-Marie-Curie, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, PARIS.

Laisser un commentaire