Recommandations de la Société européenne de cardiologie sur le diabète

0

Le diabète sucré (DS) :

– est un désordre métabolique caractérisé par une hyperglycémie chronique résultant d’un défaut de sécrétion ou d’action de l’insuline ou d’une combinaison des deux ;

– est dans 95 % des cas de type 2 ;

– est un contributeur important aux atteintes vasculaires, qui entraînent un risque élevé de complications macro et microvasculaires.

L’algorithme des investigations est présenté dans la figure 1 et les cibles thérapeutiques dans le tableau I.

 

La recherche d’une ischémie myocardique silencieuse peut être envisagée chez des patients diabétiques à haut risque sélectionnés (IIb, C).

Identification

Le dépistage du DS de type 2 peut être fait en utilisant un score de risque non invasif, par exemple FINDRISC (fig. 2), auquel on ajoute une évaluation de la glycémie chez les sujets à haut risque.

Le diagnostic de DS peut être fait par la mesure de la glycémie à jeun (≥ 7,0 mmol/L), la glycémie 2 heures après charge en glucose (≥ 11,1 mmol/L) ou le dosage de l’HbA1c (≥ 6,5 %).

Un taux d’HbA1c < 6,5 % n’exclut pas le diagnostic de DS, qui doit être recherché par une hyperglycémie provoquée orale chez les patients à haut risque de métabolisme glucidique perturbé.

Le dosage de la glycémie ou du taux d’HbA1c doit être répété afin de confirmer le diagnostic.

Prévention

L’évolution d’une intolérance au glucose vers un DS peut être retardée par des modifications du mode de vie chez environ 50 % des personnes. L’effet de l’intervention se maintient après que les conseils sur le mode[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie, Hôpital Louis Pradel, BRON.

Laisser un commentaire