Œdème maculaire du diabétique : laser vert ou jaune ?

0

Les auteurs discutent ici le rôle de la longueur d’onde. Les lasers Argon bleus et bleu-vert ont été progressivement abandonnés en raison du risque d’absorption par le pigment maculaire xanthophyle (420 à 500 nm) et aussi en raison de la mise à disposition facile depuis les années 1990 des lasers verts (495 à 570 nm) ou jaunes (570 à 590 nm). Ces deux longueurs d’onde sont bien absorbées par la mélanine et par l’hémoglobine, ce qui permet une absorption au niveau de l’épithélium pigmentaire et des structures vasculaires. En théorie, le jaune présente moins d’interaction que le vert avec le cristallin et pénètre de façon un peu plus profonde vers les structures qui sont visées. Pourtant, cet avantage théorique n’a pas été validé par des études cliniques.Les auteurs ont réalisé ici une méta-analyse à partir des données de deux études randomisées multicentriques de la DRCRnet pour évaluer le rôle de la longueur d’onde (vert ou jaune) dans [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre d'Imagerie, de Laser et de Réadaptation Basse Vision, LAMBERSART.

Laisser un commentaire