OCT et occlusions artériolaires

0

Chu YK, Hong YT, Byeon SH et al. In vivo detection of acute ischemic damages in retinal arterial occlusion with optical coherence tomography. A “Prominent Middle Limiting Membrane Sign”. Retina, 2013;33: 2110-2117.Le diagnostic est d’abord clinique, mais l’angiographie à la fluorescéine est encore considérée comme l’examen clef des occlusions artériolaires montrant un embole, un rétrécissement artériolaire ou une zone d’hypoperfusion. Pourtant, la sensibilité de l’angiographie n’est pas optimale, soit en raison d’une reperfusion de l’artériole en question, soit parce que l’occlusion est minime. De plus, la sensibilité des couches rétiniennes n’est pas homogène, dépendant de leur consommation d’oxygène et de leur position vis-à-vis des éléments vasculaires, ce qui explique des discordances entre les aspects angiographiques et fonctionnels. Depuis peu, l’OCT est un apport utile, objectivant l’œdème ischémique de la rétine interne dépen[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre d'Imagerie, de Laser et de Réadaptation Basse Vision, LAMBERSART.

Laisser un commentaire