Nouveautés dans la prise en charge des anévrysmes complexes de l’aorte abdominale

0

On entend par anévrysmes complexes de l’aorte abdominale les anévrysmes de l’aorte abdominale situés au niveau ou au-dessus des artères rénales et les anévrysmes thoraco-abdominaux. Ces localisations représentent un challenge pour les chirurgiens vasculaires et les anesthésistes réanimateurs. Il y a encore quelques années, le seul traitement possible faisait appel à une chirurgie ouverte, relativement délabrante en termes d’approche et lourde en termes de retentissement sur les principaux organes : cœur, rein et poumons. Les complications postopératoires sont toujours fréquentes et parfois graves, notamment chez les patients fragiles. Des endoprothèses vasculaires, spécifiquement conçues pour ce segment artériel, ont ouvert de nouvelles perspectives et permettent désormais d’offrir un traitement aux patients fragiles, autrefois récusés pour une chirurgie traditionnelle, et de ce fait condamnés à la rupture aortique.

Dans ce chapitre, nous décrirons les différentes options thérapeutiques actuelles pour :

– les anévrysmes juxta-, para-, suprarénaux (AJPSR), qui représentent 10 à 15 % des anévrysmes de l’aorte abdominale (fig. 1A) ;

– les anévrysmes thoraco-abdominaux (ATA), plus rares, qui représentent 3 % des anévrysmes aortiques (fig. 1B).

Les anévrysmes purement thoraciques sortent du cadre de ce chapitre et les anévrysmes de l’aorte abdominale sous-rénale ont été traités dans un autre chapitre de ce dossier.

Anévrysmes juxta-, para- et suprarénaux (AJPSR)

Comme pour les anévrysmes de l’aorte abdominale sous-rénale, le traitement chirurgical est indiqué en cas de symptômes (rupture, douleurs, embolies périphériques) et lorsque le plus grand diamètre de l’aorte dépasse 50 mm.

1. Chirurgie ouverte

Ce traitement est toujours le choix de première intention chez les patients à bon risque chirurgical, c’est-à-dire sans comorbidité majeure. Elle nécessite un abord direct[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Chirurgie Vasculaire, Hôpital Henri Mondor, Université Paris XII, Creteil.

Laisser un commentaire