Du post-infarctus à l’insuffisance cardiaque : rôle de l’aldostérone

0

En post-infarctus du myocarde, elle participe à la formation des deux types de fibroses, réparatrice et pathologique, qui sont intimement liées. Cette hormone, découverte il y a 60 ans dans le cortex surrénalien, est en fait synthétisée au niveau de nombreux tissus, notamment du cœur et des vaisseaux, où elle joue un rôle autocrine, paracrine mais également endocrine. L’angiotensine 2 endogène présente dans ces tissus ainsi que le stress oxydatif au niveau vasculaire sont les principaux facteurs à l’origine de sa synthèse. Les actions de l’aldostérone sont multiples sur le système cardiovasculaire, intervenant en dehors de la régulation de la volémie et des processus fibrotiques, au niveau de la coagulation, des processus ischémiques, des courants ioniques potassiques avec donc des effets arythmogènes. L’aldostérone participe ainsi aux différentes étapes du remodelage ventriculaire du post-infarctus, intervenant notamment à la phase très précoce du re[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fédération des Services de Cardiologie, CHU Toulouse-Rangueil, Toulouse. Inserm, U858, Toulouse.

Laisser un commentaire