La chimiothérapie et la grossesse

0

La survenue simultanée d’un cancer et d’une grossesse est rare. L’incidence est d’environ 1 sur 1 000 grossesses. Une femme sur 118 est enceinte au moment du diagnostic [1, 2]. Bien qu’il existe un état de tolérance immunitaire, il n’y a pas d’augmentation de l’incidence. Haas et al. retrouvent même une incidence plus faible que celle attendue [3].>>> Facteurs entrant en ligne de compte pour débuter ou non une chimiothérapie chez une femme enceinteIl s’agit d’une décision difficile à prendre parce qu’il y a conflit entre la santé de la mère et la santé du fœtus. Les facteurs maternels concernent la nature et le stade d’extension de la maladie, les modalités du traitement, l’état de santé et le désir de la mère. Les facteurs fœtaux sont relatifs au terme de la grossesse et à la santé du fœtus. La question de l’interruption thérapeutique de grossesse peut se poser. Dans tous les cas, elle doit faire l’objet d’une approche m[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Oncologie Médicale, Institut Paoli Calmettes, MARSEILLE.

Laisser un commentaire