Recommandations 2012 sur la prise en charge de l’insuffisance cardiaque : quoi de neuf ?

0

Chez les patients restant symptomatiques sous ce traitement, en rythme sinusal, et dont la fraction d’éjection est ≤ 35 % et la fréquence cardiaque ≥ 70 batt/min, l’ivabradine est indiquée avec une recommandation de classe IIa et de niveau B.Chez les patients les plus sévères, en insuffisance cardiaque avancée, l’assistance circulatoire doit être envisagée, soit en pont à la transplantation avec une recommandation de classe I et de niveau B, soit en destination thérapie avec une recommandation de classe IIa et de niveau B.Le diagnostic de l’insuffisance cardiaque basé sur la clinique peut maintenant faire appel à deux stratégies différentes, l’une basée sur l’échocardiographie et l’autre sur les peptides natriurétiques. Ainsi, si l’échocardiographie, qui demeure l’examen clé, n’est pas disponible, une approche alternative basée sur les peptides natriurétiques peut être mise en œuvre, en utilisant des seuils différents pour les situa[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fédération des Services de Cardiologie, CHU Toulouse-Rangueil, Toulouse. Inserm, U858, Toulouse.

Laisser un commentaire