Insuffisance cardiaque : quoi de neuf ?

0

Etude ancillaire échocardiographique de l’essai SHIFT

Présentée à l’ESC en août dernier, cette étude a inclus 411 patients porteurs d’une insuffisance cardiaque systolique (FE ≤ 35 %), en rythme sinusal avec une fréquence cardiaque ≥ 70 batt/min malgré un traitement médical optimal [1]. Une échocardiographie transthoracique a été pratiquée avant l’inclusion, puis après 8 mois de traitement par ivabradine (7,5 mg x 2/j) ou placebo. Les deux groupes étaient tout à fait comparables, 92 % des patients étaient traités par bêtabloquants. Le volume télésystolique indexé, critère primaire de cette étude ancillaire, a diminué de 5,8 mL/m² (p = 0,002) de plus sous ivabradine que sous placebo (une diminution supérieure à 15 % étant retrouvée chez 38 % des patients sous ivabradine et chez 25 % de ceux sous placebo) et le volume télédiastolique indexé de 5,5 mL/m² (p = 0,0019). La fraction d’éjection VG s’est élevée de 2,7 % (p = 0,003) de plus sous ivabradine que sous placebo, une augmentation relative ≥ 5 % étant retrouvée chez 36 % des patients sous ivabradine et chez 23 % sous placebo.

Voici un an, les résultats de l’essai SHIFT avaient démontré un effet favorable du ralentissement de la fréquence cardiaque induit par l’ivabradine sur la mortalité cardiovasculaire et les hospitalisations pour insuffisance cardiaque, critère primaire de l’étude qui était réduit de 18 %. Cette amélioration était essentiellement due à la diminution des événements liés à la défaillance de la pompe cardiaque, décès ou hospitalisation pour insuffisance cardiaque, alors que l’ivabradine n’avait pas d’effet sur la mortalité totale, probablement du fait d’un manque de puissance, ni sur la mort subite.

Les effets antiremodelage démontrés par l’étude ancillaire échographique viennent expliquer cette action préférentielle sur les événements liés à l’altération de la fonction pompe cardiaque. La diminution des volumes ventriculaires gauches, télédiastoliques et télésystoliques, associée[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fédération des Services de Cardiologie, CHU Toulouse-Rangueil, Toulouse. Inserm, U858, Toulouse.

Laisser un commentaire