Les biguanides font-ils perdre du poids ?

0

Les études de l’UKPDS [1] et du DCCT [2] menées dans les années 1990 et plus récemment les études ACCORD [3] et ADVANCE [4] nous ont montré qu’une diminution de l’HbA1c de 1 % permettait de réduire respectivement de 30 % et 15 % la survenue des complications micro- et macro-vasculaires sur dix ans. Dans l’étude STENO [5], une prise en charge intensive combinée de l’hyperglycémie, de l’hypertension, de la dyslipidémie et de la micro-albuminurie chez des patients diabétiques de type 2 diminue de 50 % le risque d’événements cardiovasculaires et microvasculaires alors que l’HbA1c différait seulement de 1 % entre le contrôle et le groupe traitement intensif. Cette dernière étude témoigne du caractère complexe de la maladie diabétique qui est une pathologie chronique nécessitant une prise en charge globale. Avoir pour seul objectif thérapeutique la glycémie chez ces patients ne suffit pas. Une prise en charge globale de tous les facteurs de risque cardiovasculaire est indispensable.

L’obésité et notamment un excès de graisse viscérale sont fortement impliqués dans l’apparition d’une insulinorésistance. Cela explique que 80 % des diabétiques soient en surpoids. Dans la Swedish Obesity Study [6], une diminution de 40 % de l’incidence du diabète est observée chez des sujets obèses diabétiques ayant subi dix ans auparavant une chirurgie bariatrique associée à une perte de poids très importante (par rapport à un groupe de sujets obèses diabétiques non opérés). La surcharge pondérale est un facteur déclenchant et aggravant du diabète de type 2. Limiter la prise de poids est donc au cœur de la décision thérapeutique lors de la mise en route d’un traitement hypoglycémiant. L’objet de cet article est de faire le point sur l’effet pondéral des biguanides dont le chef de file est la metformine, hypoglycémiant actuellement recommandé en première intention chez le patient diabétique de type 2.

La metformine : traitement de première intention dans le diabète de type 2

La metformine est actuellement le traitement de première intention[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Endocrinologue, Diabétologue-Nutritionniste, PARIS.

Laisser un commentaire